Si 2021 est l’année du consommateur soucieux de sa santé, les fabricants et les détaillants d’aliments et de boissons se demandent déjà comment répondre aux besoins évolutifs des consommateurs en 2022. Les experts de l’industrie prévoient que cette tendance du consommateur qui prend sa santé à cœur va perdurer, mais que l’objectif va s’élargir.

Près des trois quarts des adultes s’accordent à dire que l’expérience de la pandémie a radicalement changé leur vision de la vie (Mintel). Nous avons vu les effets de ces changements en 2020 et 2021, alors que les consommateurs réévaluaient leur santé et leur approche du bien-être. Un plus grand nombre de personnes ont commencé à cuisiner à la maison et à faire des choix plus sains en matière d’alimentation et d’exercice. Les consommateurs ont également cherché des produits pour renforcer leur système immunitaire et aider à soulager le stress.

La santé physique restera une priorité absolue en 2022, mais l’accent sera aussi mis sur le bien-être mental et la santé environnementale. Les consommateurs rechercheront des produits alimentaires et des boissons qui appuient leur bien-être et les aident à atteindre de nouveaux objectifs en matière de durabilité.

À la recherche de bienfaits fonctionnels

Encouragés par les préoccupations constantes en matière de santé et de bien-être, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à rechercher des produits offrant des avantages qui vont au-delà des apports nutritionnels de base. Selon une étude de FlavorSum menée plus tôt cette année, les trois principaux bienfaits que recherchent les Nord-Américains sont le renforcement du système immunitaire, la santé du cerveau et la santé cardiovasculaire.  

Nous nous attendons à voir davantage de produits fonctionnels sur les étagères des magasins, notamment ceux qui associent des saveurs spécifiques à des ingrédients ciblés (par exemple, les agrumes associés au curcuma et au gingembre pour renforcer le système immunitaire). On voit apparaître de plus en plus de produits qui ciblent les communautés en ligne en pleine expansion sur des plateformes sociales comme Pintrest et TikTok. Par exemple, les produits vantant les mérites du soulagement du stress peuvent être associés à des arômes de terroir ou botaniques pour cadrer avec l’univers de la communauté dite « Globincore », portée sur les plus belles imperfections de la nature.

Les statistiques qui ressortent

  • En 2021, le marché mondial des aliments et boissons fonctionnels pesait 281,14 milliards de dollars (Grand View Research).
  • Le marché des aliments fonctionnels présente une solide croissance, avec un TCAC prévu d’environ 9,5 % entre 2021 et 2028 
  • (Grand View Research).
  • 63 % des consommateurs américains et 74 % des consommateurs canadiens recherchent résolument des bienfaits dans les aliments et les boissons qu’ils achètent (étude de FlavorSum).

Des boissons bonnes pour la santé

Les champignons adaptogènes, utilisés depuis des centaines d’années dans la médecine traditionnelle chinoise, commencent à faire leur apparition sur le marché grand public des boissons. Le marché mondial des champignons pourrait dépasser les 50 milliards de dollars d’ici 2028 (Grand View Research). Les champignons, qui réduiraient le stress et l’anxiété, renforceraient le système immunitaire, et offriraient une aide au sommeil, sont de plus en plus incorporés aux thés et cafés.

L’art de la collation intelligente

Au chapitre des collations prises entre les repas habituels, 26 % des consommateurs déclarent qu’ils grignotent davantage qu’avant la pandémie, et 46 % disent qu’ils continueront à grignoter davantage (Mintel). Mais, au lieu de se rabattre sur des aliments vides, les amateurs de collations sont en quête d’avantages fonctionnels qui cadrent avec leurs objectifs en matière de santé et de bien-être. Les collations plus intentionnelles ou utiles sont accompagnées d’allégations telles qu’une faible teneur en sucre, une haute teneur en protéines, un renforcement du système immunitaire et une meilleure santé du cerveau. 

Les incontournables du déjeuner se refont une santé

L’attention accrue portée à la santé s’accompagne de préoccupations quant au prix. Grâce en partie aux médias sociaux, des incontournables de la table du déjeuner, comme le gruau, sont de plus en plus considérés comme une option saine, polyvalente, relativement peu coûteuse et qui s’inscrit dans le développement durable. Aux États-Unis, 34 % des consommateurs de céréales affirment qu’ils consomment davantage de bols de gruau préparé la veille par rapport à l’année dernière (Mintel). Les marques vont dans le sens des tendances sur les médias sociaux (le mot-clic #Bakedoats qui regroupe les recettes virales de plats au four à base de gruau a été vu environ 855 millions de fois sur TikTok en septembre 2021), proposent des emballages individuels, incluent des recettes sur l’emballage et offrent en prime des bienfaits avec des allégations de bien-être digestif et de soutien au système immunitaire. Des ajouts savoureux comme les baies de goji ou la noix de coco grillée ajoutent une touche unique à ce produit de base polyvalent du déjeuner.

De la place pour plus de « laits » à base de plantes

Les « laits » à base de plantes représentent une catégorie de plusieurs milliards de dollars qui devrait rapporter plus de 52 milliards de dollars dans le monde d’ici 2028 (Grand View Research). L’intérêt des consommateurs pour les substituts au lait traditionnel s’est rapidement étendu aux fromages, au yaourt, aux crèmes, beurres et desserts glacés à base de plantes. Les « laits » à base de plantes répondent aux préoccupations des consommateurs en matière de santé, de respect de l’environnement et de bien-être animal.

À l’approche de 2022, attendez-vous à voir davantage de choix pour les produits à base de plantes, en particulier si les marques innovent en mélangeant les bases ou en utilisant des bases végétales moins connues.

Les statistiques qui ressortent

  • Les ventes de « laits » à base de plantes aux États-Unis ont augmenté de 23,4 %, elles pesaient 4,5 milliards de dollars en 2020 (Good Food Institute).
  • Les prévisions pour le marché des boissons à base de plantes montrent un TCAC d’environ 14,3 % entre 2021 et 2028 (Grand View Research).
  • Les deux principales motivations d’achat de produits non laitiers sont les bienfaits perçus pour la santé et la protection de l’environnement (Étude de FlavorSum).

Une voie s’ouvre sur de nouvelles bases

Le soja était autrefois le roi des « laits » à base de plantes, mais les préférences ont changé et l’intérêt se porte désormais sur les laits d’amande, d’avoine et de coco. Si le lait d’amande détient actuellement la plus grosse part en pourcentage du marché en Amérique du Nord, le lait d’avoine gagne rapidement du terrain. Nous nous attendons à voir d’autres bases végétales, comme le sarrasin, la pistache et le lait de macadamia, entrer dans l’arène.

De l’innovation avec les mélanges

Les mélanges combinant des ingrédients comme le lait d’amande, l’huile de noix de coco et les protéines de pois ont aussi la cote. La tendance aux bases mélangées reflète les efforts des producteurs pour offrir le goût et la sensation en bouche que les consommateurs souhaitent, surtout pour les crèmes glacées et les desserts glacés à base de plantes.

Priorité à la santé environnementale et au développement durable

Les consommateurs nord-américains n’ont pas que leur propre santé et bien-être en tête. La pandémie a également mis en lumière des préoccupations relatives à la chaîne d’approvisionnement, au développement durable et à l’environnement. Whole Foods Market prévoit que davantage de consommateurs s’essaieront au « réductionnisme » en 2022, une tendance qui consiste à manger moins de produits d’origine animale (Food Business News).

Les statistiques qui ressortent

  •  71 % des adultes s’accordent à dire que l’expérience de la pandémie a radicalement changé leur façon de voir la vie (Mintel).
  • 65 % des consommateurs recherchent des produits qui peuvent les aider à vivre une vie plus socialement responsable et dans le respect du développement durable (Forbes).
  • Trois consommateurs mondiaux sur cinq se disent intéressés à « en savoir plus sur l’origine et la fabrication des aliments consommés » (Innova).

Des étiquettes sans fausses notes

Il y a dix ans, une étiquette « irréprochable » consistait principalement en des allégations de type « sans » (sans OGM, sans conservateurs artificiels) et en des allégations soutenant les origines naturelles ou biologiques du produit. Bien qu’il n’existe pas encore de définition réglementée, les consommateurs cherchent à savoir d’où viennent leurs aliments, et comment ils sont traités et emballés. On peut s’attendre à ce que de plus en plus d’entreprises répondent à cet appel à la transparence en proposant davantage de ressources éducatives et d’allégations de respect du développement durable et d’approvisionnement éthique sur les emballages. 

Des céréales qui favorisent la santé des sols

L’intérêt des consommateurs pour les produits respectueux de la planète se porte aussi sur des céréales qui favorisent la santé des sols. Nous pourrions commencer à voir des ingrédients comme :

  • le kernza, une céréale récoltée à partir d’herbe de blé intermédiaire.
  • les graines de tournesol, plante qui contribue à enrichir le sol,
  • le moringa, un arbre originaire de certaines régions de l’Inde, du Pakistan et du Bangladesh qui nécessite peu d’eau et qui est également une protéine végétale complète.

Quelle est votre prochaine innovation en matière d’aliments et de boissons?

Quelle est votre prochaine possibilité d’innovation? FlavorSum est à vos côtés avec l’expertise, la connaissance du marché et les ressources nécessaires pour soutenir le lancement de votre prochain produit. Nous nous consacrons sans relâche à aider les entreprises agroalimentaires en pleine croissance à créer des produits savoureux qui répondent aux besoins des consommateurs et suscitent la fidélité à la marque. Communiquez avec nous pour bénéficier de l’aide dont vous avez besoin!

En attendant, nous avons d’autres perspectives à partager avec vous. Dans la deuxième partie de notre profil de l’année 2022, nous nous pencherons sur les tendances en matière d’arômes, les nouveaux brevets pour les sources de protéines, et l’émergence possible d’une nouvelle catégorie axée sur la santé et la commodité.

FlavorSum

Written by FlavorSum