Pourquoi le goût acidulé du cidre frais nous rend-il plus heureux? Avez-vous remarqué que le simple fait de penser à un petit pain à la cannelle tout chaud et tout collant peut mettre l’eau à la bouche?

Le mécanisme de l’expérience des saveurs

La neurogastronomie suggère que le concept de saveur commence dans le cerveau, avec des « images » d’odeurs qui illustrent en fait nos souvenirs gustatifs. Lorsque nous sentons et goûtons quelque chose, notre esprit crée une carte de la combinaison unique de molécules aromatiques. Plusieurs zones de notre cerveau accèdent à cette carte, notamment les parties qui traitent les émotions, celles liées à la vue, à l’odorat, au toucher et au goût, ainsi que celles qui nous indiquent quand nous avons faim et soif.

Nous savons cependant que l’expérience des aliments et des boissons ne se limite pas à l’odeur et au goût. La gastrophysique est donc née pour nous apprendre comment la santé, l’humeur et les croyances influent sur les réactions face aux saveurs. La texture, l’apparence, la couleur du plat ou du verre, le prix, et même la musique de fond et l’éclairage peuvent amener les gens à appréhender différemment le goût d’un aliment ou d’une boisson. La gastrophysique permet d’expliquer en partie pourquoi il est si difficile de recréer entièrement le dessert ou la boisson phare d’un restaurant dans notre cuisine.

Des saveurs qui améliorent l’humeur

Même si les clients ne peuvent actuellement pas profiter de la carte dans leurs lieux de restauration préférés, vous pouvez toujours exploiter le pouvoir des saveurs pour leur (re)donner le moral. Qu’ils commandent en ligne, se fassent livrer ou aillent ramasser leur repas eux-mêmes, les clients peuvent profiter de délicieuses saveurs aux bienfaits émotionnels connus, comme:

  • La cannelle. Une saveur chaude et épicée qui stimule le cerveau, contribuant ainsi à améliorer la concentration et la mémoire. La cannelle réduit également l’envie de sucre.
  • Les agrumes, notamment l’orange et le citron. Ces saveurs, avec leurs parfums frais, peuvent faire grimper en flèche la vigilance, l’énergie et le sentiment de bien-être.
  • La menthe poivrée. Un groupe de chercheurs a établi un lien entre le goût (et l’odeur) piquant et frais de la menthe poivrée et des niveaux plus élevés de motivation et d’endurance cognitive.
  • La vanille. La saveur douce de ce parfum familier évoque le bonheur et la détente.
  • La pomme. Le goût croquant et sucré des pommes est une autre saveur qui peut aider à la relaxation. La saveur acidulée et le parfum des pommes vertes peuvent également lutter contre l’anxiété.
  • Le chocolat. De nombreuses études se sont penchées sur les bienfaits du chocolat sur l’humeur. Lorsqu’elle est consommée avec modération, cette saveur crée des sentiments de calme et de satisfaction.
Le lien entre saveurs et souvenirs

Le lien entre les saveurs et les sentiments est tel que le mot « aliment-réconfort » est passé dans le langage courant et que son équivalent en anglais, « comfort food », a été ajouté dans le dictionnaire en 1997. Si la crème glacée et les biscuits aux pépites de chocolat sont des aliments réconfortants pour la grande majorité du peuple américain, les saveurs liées à la nostalgie et au bonheur varient selon les individus et les cultures. Voici quelques exemples de saveurs d’ailleurs qui ont une valeur sentimentale et un goût délicieux:

  • La crème brûlée, une riche crème pâtissière au goût de caramel dont l’origine remonte à 1691 en France.
  • Les beignets au caramel « golden syrup dumplings » en Australie, un dessert classique dont les origines remontent aux années 1800 en Grande-Bretagne.
  • Le « sticky toffee pudding » en Grande-Bretagne, un dessert populaire cuit à la vapeur avec des dattes, de la sauce au caramel et de la crème, dont l’origine est revendiquée par les Britanniques, les Écossais et les Canadiens!
  • Les petits pains briochés « pineapple buns » à Hong Kong, un encas fourré au beurre ou à la crème pâtissière très apprécié depuis les années 1940 avec son damier croustillant sur le dessus.

Les États-Unis offrent un large éventail de saveurs qui ont un petit goût de nostalgie, telles que:

  • gâteau d’anniversaire, avec des saveurs de base comme vanille ou chocolat, ou la version agrémentée du goût des éclats de chocolat,
  • S’mores, l’activité culinaire préférée au coin du feu ou en camping, avec des saveurs de guimauve, de chocolat et de biscuit Graham,
  • barbe à papa, aux couleurs roses ou bleues familières, qui rappelle les journées ensoleillées passées dans des fêtes ou des foires,
  • biscuit au sucre, une saveur qui remonte au milieu des années 1700 en Pennsylvanie.
Les saveurs qui ont une histoire parlent aux consommateurs

Qui n’aime pas entendre une bonne histoire? Selon Innova Market Insights, proposer une histoire est une excellente méthode pour se rapprocher des clients. Cette histoire peut expliquer l’origine et la signification culturelle d’un aliment ou d’une boisson ou approfondir la puissance de sa saveur. Lorsque vous donnez aux consommateurs un aperçu de l’histoire d’un produit ou de la source des ingrédients, vous établissez un lien de confiance et lancez la conversation.
Et lorsque vous expliquez l’histoire d’un produit, vous suscitez la curiosité et encouragez les clients à essayer de nouveaux goûts ou à se rappeler pourquoi ils aiment leurs produits favoris.

Trouvez votre prochaine saveur bonne pour le moral

Vous pouvez découvrir de nouvelles saveurs grâce à votre compte Flavorush gratuit de National Flavors. Choisissez vos arômes préférés, pour un peu de nostalgie ou de la bonne humeur, et vos échantillons vous seront expédiés sous 24 heures. Vous pouvez également télécharger de la documentation technique complète pour accélérer le lancement de votre produit.

Pour en savoir plus sur la façon d’incorporer des arômes réconfortants et stimulants à votre prochain projet, communiquez avec notre équipe.

Gwen Buffinga

Written by Gwen Buffinga

Gwen Buffinga supports customers with deep understanding of regulations from FDA, USDA, OSHA, and many other domestic and international governmental and societal organizations. Her expertise with flavor solutions includes product prototyping and applications, nutritional analysis, and analytical chemistry. Gwen’s bachelor’s degree from Western Michigan in Dietetics and Clinical Nutrition Services includes a chemistry focus. She has also completed secondary courses at the American Institute of Baking and Barry Callebaut Chocolate Academy.